Dessin immonde, je sais_001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, il y a avait une fête chez une amie. Je suis venue chez elle à 11h30 pour l'aider à préparer. Je m'étais préparée pour l'occasion : je me suis habillée, je me suis bien coiffée.... J'étais heureuse. J'attendais avec impatience cette fête depuis deux semaines.

Je suis donc à 11h30 chez elle. Je l'aide à finir la présentation, à bien organiser, à ranger. Je l'aide à nettoyer les salles. On installe à la bonne place le babyfoot. Il ny a pas beaucoup de place, mais c'est pas grave, on rigole et c'est tout. Comme le lavabo était vraiment crade, j'ai décidé de le netoyer, ou du moins de faire ce que je pouvais. On a sorti la javel, les éponges, et de l'encens, que l'on a brulé en dansant dans la pièce. Bref : le bonheur.

12h48. Kuro arrive. Je suis encore sur le lavabo. J'ai réussi à en nettoyer la moitié. Je leur dit. Elles me répondnt : "Ok". Pas un merci. (ou alors inaudible)

6h45 Purée. Mais qu'est-ce que je fais ci ? Je m'ennuie.... Un ami (enfin, soit-disant "ami) me traîte de chienne. Je lui fous un poing. Bataille. Mon amie arrive et me dis : "Mais arrête de taper tout le monde ! " J'aimerais t'y voir, pour rire. C'étais vraiment toi qui me disais ça ? Un copain pique le portable d'un copine. Je le chope. Je lui demande de lacher. Il ne veut pas. Combat sans un bruit. Je récupère le protable, mais je me prends un coup de genou dans la nuque. Pas un merci. (ou alors inaudible) (Point positif : Il m'aide à me relever.)

7h30 : Ma mère vient me récupérer. J'aurai passé 9 heures chez elle.

Merci aux courageux qui auront lu ce texte en entier.

Si tu tombes sur ce texte, A., ne te fache pas. Je dis la vérité, mais merci quand même de m'avoir invitée, j'ai quand même bien rigolé. Je ne t'en veux pas. C'est ma faute. C'est ma faute. C'est ma faute.

 

 EDIT : Oui, Kuro, j'ai quand même rigolé, mais à la fin, j'avais mal à la ête, et certaines choses/réactions/attitudes m'ont blessées. Ce qui ne veut pas dire que la fête était nulle. Mais bon, tu m'as comprise, je pense. Ou du moins, je l'espère....